L’attractivité du Royaume-Uni, irrésistible malgré le Brexit

BlogA l’annonce du Brexit en juin 2016, la rumeur courait que toutes les compagnies implantées au Royaume-Uni quitteraient le pays comme les rats le navire. Comme nous avions tort !  Depuis quelques mois, de nombreuses multinationales font le choix de se délocaliser à Londres. Une décision stratégique qui s’explique aisément.

Le Royaume-Uni a très rapidement compris que s’il ne voulait pas être à la dérive, il devait appâter les entreprises. Et rien de plus attractif qu’une bonne baisse de l’impôt sur les sociétés (IS). Car oui, maintenant que la Grande-Bretagne s’est émancipée suite à sa crise d’adolescence, elle est libre de faire ce qui lui plait quand il lui plait. Et en business comme à la guerre, tous les coups sont permis.

L’impôt sur les sociétés réduit de 3%

Le Premier Ministre britannique l’a bien compris : les entreprises recherchent uniquement le profit. Face à ce constat, Theresa May s’est engagée à baisser l’impôt sur les sociétés de 20% à 17% d’ici 2020. Un coup de maitre qui fait du Royaume-Uni l’un des pays les plus compétitifs au monde en terme d’IS. Cette réduction de la pression fiscale attire les grands groupes et de facto de nombreux emplois. A cela s’ajoute la baisse de la taxe des profits générés par des brevets exploitables de 12% à 10% dès 2017. Une véritable aubaine pour les sociétés spécialisées dans l’innovation et la technologie.

Le débarquement des compagnies outre-Manche

Cette stratégie récente porte déjà ses fruits. Dès 2017, la société Facebook installera son nouveau quartier général dans le secteur de Fitzrovia à Londres. Plus de 500 emplois seront créés par la même occasion : ingénieurs et commerciaux sont recherchés afin de participer au développement de Workplace, une déclinaison de Facebook réservée exclusivement aux entreprises et professionnels. Google ne redoute pas non plus le Brexit. Pour preuve, son nouveau siège, le plus grand d’Europe, accueille déjà 2 500 nouveaux employés juste à côté de King’s Cross et est en cours d’agrandissement. Un projet pharaonique ! Les 93 000 mètres carrés hébergeront, outre les bureaux, un mur d’escalade, deux piscines, un stade de foot, un minigolf, un bowling, des cours de cuisine et des salles de massage… à première vue, ce lieu de travail s’apparente plus à un camp de vacances. D’ailleurs, d’ici 2020, 3000 nouveaux emplois devraient être créés, l’occasion ou jamais de postuler !

Les grands groupes alimentaires suivent le mouvement et sont également attirés par cet éden fiscal. Ainsi, le quartier général de McDonald’s quitte le Luxembourg et s’installe définitivement à Londres. Cette vague de déménagements est un soulagement pour le Royaume-Uni, dont l’économie et la réputation se retrouvent stimulées. Moralité : la raison des Anglais est toujours la meilleure.

Vous aussi, Créez Votre Société En Angleterre!

Auriane Duroure et Angélica Tarnowska (www.lepetitjournal.com/londres)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :