Entrepreneurs Français bienvenus à Londres pour David Cameron

Face à un durcissement de la fiscalité, qui pourrait s’accentuer en France après l’élection présidentielle, le quotidien Les Échos évoquait dans un articles paru le 10/02/12 le souhait du Gouvernement de David Cameron d’encourager davantage la venue de cadres, investisseurs et chefs d’entreprises français.

Cadres, investisseurs et chefs d’entreprises : bienvenue !

Souhaitant profiter de la crainte des entrepreneurs et hauts cadres français vis-à-vis de nouvelles mesures fiscales qui interviendraient en France après l’élection présidentielle, le Premier ministre britanniqueDavid Cameron souhaite que la Grande-Bretagne poursuive une politique systématique de compétitivité. L’ambition est que Londres puisse attirer, entre autres, davantage de Français.

Les Échos rappellent que ce sont les cadres à hauts revenus, les investisseurs ou les chefs d’entreprise qui sont attirés par l’Angleterre dont le sud-est a un “écosystème entrepreneurial riche“ tandis que ”Londres attire les familles“.

Le Premier ministre britannique capitalise également sur le mécontentement des Français vis-à-vis de la nouvelle taxe sur les transactions financières.

Les Français vont aux renseignements…

Le cabinet Landwell affirme que depuis quelques semaines de plus en plus de Français consulteraient des cabinets fiscaux pour s’expatrier et notamment au Royaume-Uni. Les entrepreneurs français seraient intéressés par une expatriation vers l’Angleterre, mais aussi la Belgique ou la Suisse.

Des courants contraires

Certes, un mouvement de départs vers Londres se dessine. Mais avec les évolutions fiscales qu’ont vécues récemment les deux pays, les flux de personnes – constatés ou à venir – risquent d’être complexe à analyser. Car les migrations risquent d’aller dans les deux sens…

Néanmoins, certains affirment que le mouvement d’expatriation de Français vers Londres  qui aurait commencé ces derniers mois — serait amplifié si François Hollande était élu lors de la présidentielle.

Pourquoi l’Angleterre séduit les entrepreneurs ?

Dans cet article, le journaliste liste les principales différences d’imposition qui expliquent l’attirance exercée par Londres.

En Grande-Bretagne, le  taux marginal d’impôt sur le revenu est à 50 %. En France, il est de contre 41 %. Mais si on tient compte des charges sociales et de la contribution exceptionnelle de 4 %, les hauts revenus sont bien mieux traités outre-manche et l”impôt sur les plus-values de cession n’existe pas.

Autre avantage : l’abaissement progressif de 1 % par an du taux général d’impôt sur les sociétés qui passera de 26 % en 2012 à 23 % en 2015, contre un taux marginal en France de 33 %.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :